Hakama

Découvrez notre selection de hakama. Ces tenues traditionnelles d'aïkido, portées au-dessus du kimono d'aïkido, représentent la tradition de cette discipline. La majorité de ces hakamas Aikido vous sont proposés en exclusivité par Budo-Fight.



LES CARACTÉRISTIQUES DU HAKAMA

Le hakama () est un pantalon semblable à une grande jupe-culotte composé de 7 plis : 5 à l’avant et 2 à l’arrière. Il s’accompagne également d’un dosseret rigide, aussi appelé koshiita. Le hakama fait partie de la tenue traditionnelle des Japonais. Il est d’ailleurs encore parfois revêtu lors de fêtes religieuses traditionnelles ou de repas familiaux

Pendant la pratique de l'aïkido, mais aussi du kendo, du kyujutsu ou encore du kenjutsu, il est généralement porté au-dessus du gi (l’habit porté lors de la pratique d’arts martiaux).

Symbole des qualités que tout adepte doit avoir, le hakama est composé de 7 plis qui représentent chacun une vertu :

  • Chugi = fidélité, dévotion et harmonie.
  • Gi = justice et intégrité.
  • Jin = bienveillance, charité, humanité et pitié.
  • Makoto = vérité, sincérité et honnêteté.
  • Meiyo = honneur, gloire et prestige.
  • Rei = étiquette et courtoisie.
  • Yuki = courage.

Le saviez-vous ? La couleur d’origine du hakama, l’indigo, possèderait des vertus désinfectantes et cicatrisantes, très pratique pour les guerriers de l’époque. C’est dans les années 1950 que le hakama adopte finalement le noir. La raison principale est que le noir passait nettement mieux que l’indigo à la télévision de l’époque. 

Les premiers hakamas

Les premiers hakamas sont apparus au Japon au cours de la période de Kamakura. Cependant, ils adoptent la forme que l’on connaît aujourd’hui pendant la période Edo. La technique ancestrale de fabrication des hakamas a pu être fidèlement transmise de génération en génération jusqu’à nos jours. Le savoir-faire des artisans japonais est aujourd’hui toujours très apprécié par les nombreux pratiquants d’aïkido. 

À l’origine, le port du hakama était obligatoire pour tous les aïkidokas. Il représentait l’habit traditionnel des guerriers japonais. Lorsque les enseignements d’aïkido ont commencé à se démocratiser, de nouvelles personnes avec des revenus plus modestes ont intégré les cours. Le hakama a cessé d’être obligatoire pour les débutants en raison de son coût très élevé : les élèves attendaient quelques années avant d’investir dans ce vêtement. 

Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, il est principalement porté par les pratiquants d’arts martiaux. Si pour la plupart, il fait partie de la tenue obligatoire, pour l’aïkido le hakama représente l’investissement personnel des élèves dans la discipline et dans leur pratique. Les règles concernant le moment où il peut être adopté varient donc entre les différents dojos. 

C’est habituellement l’enseignant qui propose aux élèves de porter le hakama lorsqu’il estime que ces derniers ont atteint le niveau suffisant pour ne pas que le vêtement entrave la pratique de l'aïkido. Certains le proposent dès le 5ème kyu (niveau plutôt débutant), d’autres à partir du premier kyu et il arrive même que le port du hakama ne soit réservé qu’aux élèves ayant atteint le grade dan (même principe que pour la ceinture noire).

Comment bien porter un hakama ?

Pour des entraînements réussis, il faut être à l’aise dans sa tenue. Le hakama étant un symbole fort, il faut également qu’il soit respecté et donc correctement porté. Voici les étapes pour bien porter un hakama :

  • Mettez votre hakama puis nouez-le en commençant par la partie avant. Le haut de celle-ci doit recouvrir la ceinture de quelques centimètres. 
  • Passez les lanières avant autour de votre taille juste au-dessus de votre ceinture, croissez-les derrière vous et ramenez-les en avant pour les nouer à l’aide d’un nœud simple. Enroulez-les autour d’elles-mêmes vers l’arrière pour éviter qu’elles ne pendent.
  • Positionnez le dosseret aux creux de vos reins
  • Ramenez les lanières à l’avant en passant sous la ceinture et faites de nouveau un nœud simple en y liant les deux lanières avant. Enroulez-les une nouvelle fois vers l’arrière. 

Vous ne savez pas quelle taille choisir pour votre hakama ? Budo-Fight vous explique quelle taille de hakama choisir

Comment entretenir un hakama ?

Le hakama est un vêtement résistant mais il est tout de même nécessaire d’en prendre grand soin au vu de ce qu’il représente. Qu’il soit en coton ou en polyester, il est peu recommandé voire déconseillé de laver votre hakama en machine. Il est préférable de disposer votre hakama plié dans une baignoire ou un bac de douche et de le laver à la main et à l’eau claire à peine tiède en exerçant des pressions par à-coups. 

Les hakamas noirs, qu’ils soient en coton ou en polyester, ne déteignent pas. Vous pouvez donc les laver avec d’autres vêtements comme votre keikogi ou votre obi. Cependant, le mélanger à d’autres vêtements est à proscrire pour le hakama de couleur indigo : il déteint beaucoup même après plusieurs lavages. 

Pour le séchage, le sèche-linge est à éviter absolument. Prenez soin de bien refaire les plis et suspendez simplement votre hakama par la taille, en position verticale, à l’air libre en évitant cependant l’exposition au soleil

Comment bien plier un hakama ?

Savoir plier son hakama fait également partie de l’apprentissage de l’aïkido. Après l’avoir porté, il est indispensable de bien plier son hakama pour qu’il conserve son élégance. Plusieurs étapes sont requises pour un pliage réussi, les voici :

  • Dans un premier temps, vous devez poser le hakama avec l’avant face au sol. Mettez à plat le tissu puis retournez-le et répétez l’action. 
  • Ensuite, remettez en forme les plis de l’avant et lissez-les bien pour qu'ils restent en place. 
  • Rabattez les côtés du hakama vers le milieu, lissez de nouveau. Replier ensuite le hakama trois fois en partant du bas. 
  • Pour le pliage des brins (les lanières du hakama), une vidéo vaut mille mots : nous vous laissons avec une des méthodes traditionnelles pour plier son hakama !

Questions fréquentes : Aïkido

  • Quelle tenue faut-il porter pour pratiquer l’aïkido ?

    L’aïkido comporte deux tenues caractéristiques : 

    1. Le Keikogi, ou “vêtement d’entraînement”, que l’on appelle souvent à tort kimono, en raison de sa forte ressemblance avec le kimono de judo ou de karaté. Il s’agit d’une veste et d’un pantalon en coton blanc épais de style grain de riz. A cela près que les manches sont plus courtes afin d’optimiser le mouvement du poignet. Tous les pratiquants le portent tant qu’ils sont débutants. C’est également la tenue plébiscitée pour les entraînements puisque c’est la plus pratique. 

    Découvrir nos Keikogi

    1. Le Hakama est un pantalon traditionnel assez large de couleur noire ou bleu marine. Il est réservé aux pratiquants expérimentés et confirmés qui ont reçu l’autorisation de le porter par leur Sensei. Le Hakama s’accompagne d’une veste Kendo pour compléter la tenue. Il s'agit cependant davantage d’une tenue traditionnelle réservée aux manifestations que d’une tenue dédiée à la pratique. 

    Découvrir nos hakamas

    On complètera cette tenue par une paire de zooris, essentielles pour aller et sortir du tatami.

  • Comment porter un kimono d’aïkido ?

    L’aïkidogi se porte à la façon d’un judogi : le revers gauche de la veste doit être sur le dessus, et ce, afin de dissimuler le tanto quand il est besoin. Dans la culture japonaise, on habille les morts avec le revers droit au-dessus, pour les différencier des vivants.

  • Que signifie aïkido ?

    Le terme “aïkido” est composé de 3 mots japonais : 

    • ai : qui signifie “union”
    • ki : qui signifie “énergie”
    • do : qui signifie “voie”. 

    Ainsi, littéralement parlant, l’aïkido veut dire “voie de l’union des énergies”. 
    Effectivement, cette discipline implique d’allier plusieurs forces internes d’ordre psychiques et physiques, et c’est pourquoi on parle d’une union des énergies

  • Quelles sont les armes en aïkido ?

    L’aïkido compte 4 armes différentes : 

    • le jo (le bâton)
    • le bokken (le sabre)
    • le juken (la baïonnette)
    • le tanto (le couteau).
       
  • Comment choisir un hakama d’aïkido ?

    Pour choisir son hakama d’aïkido, on prendra en compte plusieurs critères : 

    • Sa matière : en tissu synthétique ou en coton

    Un hakama en tissu synthétique est plus facile à entretenir qu’un hakama en coton (et ne nécessite pas de repassage!). Le hakama en coton est le modèle traditionnel, plus lourd et plus enclin au froissage. Leur avantage : ils sont presque indéchirables

    • Sa taille : au vu de leur ancienneté, les hakamas suivent le système métrique traditionnel japonais, le “Kujira-shaku”. 

    Découvrir le guide des tailles de hakamas

    Bon à savoir : si les hakamas sont unisexes, la pratique consiste bien souvent à les porter juste au-dessus des hanches pour les hommes et au milieu de la taille pour les femmes, prenez donc cette donnée en compte au moment de choisir votre modèle et votre taille.